Attention ! Toute commande et/ou paiement effectué après le mercredi 2 août 2017

ne sera traité qu'à partir du jeudi 7 septembre 2017.

Toute l'équipe Kanari Films vous souhaite un très bel été !!

 

L'Enfant du diable

15,00

Un film documentaire de Ursula Wernly Fergui (52 minutes)

Une production Kanari Films, en coproduction avec TLT  TéléToulouse, avec le soutien du CNC, de la Procirep et de l'Angoa. DVD édité par l'Association Française Orphelins de Roumanie. 

 

Versions disponibles sur ce DVD: Française, anglaise et roumaine. 

 

Synopsis

 

« Il m’arrive de penser que je suis l’enfant du diable. Quand j’ai vu leurs visages, j’étais en colère. Ceausescu et sa femme étaient l’incarnation du diable. Comment ont-ils pu rendre un pays aussi misérable ? » Marion

 

Décembre 1989. Le régime de Ceausescu s’effondre. Le monde découvre, stupéfait, l’étendue de la dictature. Parmi les images qui heurtent les consciences, les centaines de milliers d’enfants enfermés et maltraités dans les orphelinats.

Marion est l’une de ces orphelines, une enfant du diable, comme elle le dit elle-même, adoptée par un couple français à l’âge de 6 ans. A 38 ans, elle vient de mettre au monde son premier enfant; un moment clé qui la renvoie à sa propre histoire, elle qui fut abandonnée à la naissance.

 

Avec la photographe Élisabeth Blanchet, qui depuis près de 20 ans consacre une partie de son travail aux orphelins de Ceausescu, Marion veut retourner sur les traces de son passé. Nous la suivons dans sa quête, au cours d’un road-movie à travers la Roumanie, 25 ans après la chute du dictateur.

À propos de la réalisatrice

Ursula Wernly Fergui est née à Berne, en Suisse. Après deux ans d'enseignement dans les écoles publiques suisses, elle poursuit ses études à Berne et à Paris et commence à travailler à la télévision régionale de Berne. Au bout de trois ans comme reporter et JRI pour le Journal Télévisé et plusieurs diplômes universitaires en poche (maîtrise en histoire et sociologie et licence en littérature allemande), elle quitte la Suisse pour la France. A Paris, elle s'oriente vite vers la réalisation de films documentaires et perfectionne son travail sur l'image. Ainsi, elle réalise plusieurs dizaines de reportages et films documentaires pour Arte, France 2, Public Sénat et 13ème Rue et travaille en tant que chef-opératrice pour toutes les grandes chaînes françaises (Arte, France 2, France 4, France 5, TF1, M6, LCP, Equidia, Teva...). Ursula Wernly Fergui aime se pencher sur des sujets de société et leur dimension historique. Mieux comprendre le présent en regardant le passé (Les crampons de la discorde, Arte 2004, Zürich 4 - Paris 18, Public Sénat 2006, Les rescapés de la guillotine, 13ème Rue 2011).